Ça se passe en Europe...

banner_FRA_with_phrase.jpeg

Semaine de réduction des déchets

Comme chaque année depuis 2009, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) ou European Week for Waste Reduction (EWWR) est organisée dans plus de 27 pays et se déroule du 16 au 24 novembre.

 

L’objectif de cette Semaine est de sensibiliser chaque citoyen à la nécessité de réduire ses déchets et de lui donner des clés pour agir au quotidien. Elle implique une large variété d’audience : autorités publiques, entreprises privées, société civile, citoyens.

Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets c’est-à-dire agir pour ne pas produire les déchets en consommant mieux (consommation de produits peu emballés, éco labellisés), en produisant mieux (production de produits éco-conçus), en prolongeant la durée de vie des produits (réparation, réemploi, don) et en jetant moins (en évitant le gaspillage alimentaire, en compostant par exemple).

 

De nombreux exemples de comportements à adopter sont énumérés parmi lesquels : acheter en vrac, utiliser des sacs réutilisables, faire du compost, donner ses vêtements non portés, limiter l’usage de l’imprimante, trier ses déchets pour favoriser le recyclage etc…

La réduction des déchets est en effet une urgence pour l’Union européenne. Selon les dernières données d’Eurostat (2016), chaque habitant génère cinq tonnes de déchets par an dont 38% sont recyclés.

 

C’est le secteur de la construction qui arrive en tête de la quantité totale de déchets produits avec environ 35%, suivi des industries extractives (28 %), de l'industrie manufacturière (10%), des services de gestion des déchets et de l'eau (9 %) et des ménages (8 %) ; le reste (10%) provient essentiellement des services et de l'énergie.

Novembre  2019
interdiction_voitures_thermiques.jpg

Interdiction des voitures thermiques

A l’occasion d’une réunion des ministres de l’environnement européens à Luxembourg en octobre, le Danemark a déposé une proposition d’interdire dans l’Union européenne la vente de toutes les voitures diesel et essence en 2030. Le pays espère, au minimum, obtenir l’autorisation d’instaurer cette interdiction pour les Etats qui le désirent.

 

Certains Etats tels que la Bulgarie, la Slovénie et la Lituanie ont également demandé de veiller à limiter les ventes de voitures thermiques d’occasion en provenance d’Europe de l’Ouest.

Ces requêtes s’effectuent dans le cadre de l’ambition de la Commission européenne de diminuer de 40% les émissions de carbone en 2030.

 

Mais une exigence jugée insoutenable en France où les députés ont voté en juin dernier dix ans de plus, soit 2040, pour la suppression des ventes de véhicules thermiques.

 

Rappelons que le secteur automobile emploie, directement ou indirectement, 13,8 millions de personnes en Europe, soit 6,1% de l’emploi total, selon l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Et qu’il représente une source très significative de revenus pour les gouvernements.  La fiscalité sur les 308 millions de véhicules motorisés en circulation (dont 268 millions de voitures) a rapporté près de 428 milliards d’euros en 2018, soit 2,8% du PIB de l’Union européenne.

Octobre  2019
marketplaces-source drop-shipping.png

Création d’une plateforme d’e-commerce européenne

L’IMN (International Marketplace Network) est une alliance de quatre places de marché leaders dans leur pays : Cdiscount en France, real.de en Allemagne, ePrice en Italie et eMag en Roumanie.

 

Son ambition est de faire émerger un acteur référent en Europe et concurrencer ainsi le géant américain Amazon grâce à une zone de chalandise de 230 millions de consommateurs.

 

A partir du mois d’octobre, les vendeurs pourront proposer leurs produits sur les autres places de marché membres du réseau. Les informations seront automatiquement mises à jour sur l’ensemble des places de marché.

 

Une traduction progressive des produits inconnus des autres places de marché est prévue.

Cdiscount par exemple devrait pouvoir proposer les produits de 27 000 vendeurs, souvent des PME, au lieu de 12 000 aujourd’hui.

Septembre  2019
Ferry_électrique_ELLEN-800x450.png

le plus grand ferry électrique

En août, le ferry Ellen a traversé le détroit qui sépare les ports de Fynshav et Soby, dans le sud du Danemark, grâce à une batterie de 4,3 mégawattheures.

 

Le navire, de 60 mètres de long et 13 mètres de large, peut transporter 200 passagers et 30 voitures. Selon le constructeur de batteries suisse Leclanche, le ferry économisera 2 000 tonnes de dioxyde de carbone et 1,4 tonne de dioxyde de soufre chaque année grâce à son système à propulsion propre.

 

Ellen, propulsée par deux moteurs construits par l’entreprise danoise Danfoss Editron, a une autonomie de 40 km, ce qui, selon le projet financé par l’Union européenne à l’origine du navire, est sept fois plus que ce qui avait été prévu.

 

Le pont est en aluminium, plutôt qu’en acier, pour réduire le poids et augmenter l’autonomie, et les meubles à bord sont fabriqués à partir de papier recyclé.

 

La ligne sera exploitée entre cinq et sept fois par jour dès le début du mois de septembre. Afin d’effectuer les allers-retours en temps voulu, le bateau sera rechargé par intervalles de 20 minutes à l’amarrage et complètement rechargé pendant la nuit.

Août  2019
tourismeEurope.jpg

Réguler l’excès de tourisme

1,4 milliard, c’est le nombre de touristes internationaux qui ont voyagé en 2018, selon le baromètre annuel de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

 

L’Europe est la destination préférée des voyageurs avec 713 millions de visiteurs internationaux, suivie de l’Asie-Pacifique (343 millions), et des Amériques (217 millions).

 

Le tourisme est aujourd’hui le troisième secteur économique mondial après la chimie et les carburants, devant l’industrie automobile. Il équivaut à 10,4% du produit intérieur brut (PIB) mondial et emploie 313 millions de personnes à travers le monde.

 

Mais de plus en plus de règlementations se mettent en place pour lutter contre les méfaits de cet excès de tourisme dans certains lieux.

 

Ainsi, à Venise, ce sont près de 30 millions de personnes qui visitent la ville chaque année, pour seulement 55 000 Vénitiens. La municipalité a donc instauré un droit d’entrée qui pourra aller de 3 à 10 euros selon la saison.

De même, l’entrée de la cité fortifiée de Dubrovnik, en Croatie, est limitée à 8 000 visiteurs par jour pour préserver l’authenticité de la citadelle.

De plus en plus de sites touristiques ont mis en place ce type de quotas pour protéger leur patrimoine culturel comme le parc Güell à Barcelone. 

Dix villes européennes, dont Amsterdam, Paris et Barcelone, ont interpellé la Commission européenne pour mettre fin aux pratiques abusives d’Airbnb, responsables selon elles de la pénurie de logements et de la hausse des loyers.

 

Au printemps dernier, aux Pays-Bas, Amsterdam a multiplié les restrictions : limitation à 30 jours par an pour les locations de meublés aux touristes, interdiction d'ouverture de nouveaux commerces de souvenirs, bateaux-mouches contraints d'accoster en périphérie, cars de touristes exclus du centre-ville etc…

 

Des lieux préservés, encore inconnus il y a quelques années, ont aussi été popularisés par Internet et les réseaux sociaux. C’est le cas de l’Islande qui est passé de 500 000 touristes en 2010 à plus de 2 millions en 2017. Un pays qui est devenu le plus cher d’Europe avec des prix à la consommation supérieurs de 56% à la moyenne européenne (source Eurostat).

Juillet 2019
Ventes de ventilateurs Europe.jpeg

Fortes hausses de ventes de climatiseurs en Europe

En Europe, le mois de juin 2019 a été le plus chaud jamais enregistré avec une température moyenne de 2°C au-dessus du niveau normal.

 

Cela a provoqué une envolée des ventes de climatiseurs surtout en Allemagne, France et Espagne comme l’indiquent les statistiques du comparateur de prix Idealo.

 

C’est l’occasion de rappeler que les climatiseurs représentent 10% de la demande mondiale d’électricité selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui prévoit un triplement de la consommation d’énergie pour la climatisation d’ici 2050.

 

Ces technologies de refroidissement pourraient ainsi provoquer une hausse des températures de 0,5 degrés Celsius.

 

Mais de nombreuses solutions se développent pour éviter le recours à la climatisation autour d’un habitat bioclimatique : isolation des toits, triple vitrage, volets dynamiques, circulation de l’air etc…

De même, selon le Comité d'Audit Environnemental, la température de surface d'un espace vert urbain peut être inférieure de 15 à 20 degrés Celsius à celle des rues environnantes, grâce à la création de parcs, de toits verts et de jardins verticaux. Cela permet de réduire de 2 à 8 degrés la température de l'air.

 

Les villes en Europe qui seront les plus impactées par les vagues de chaleur à venir seront, selon une étude de l’université de Newcastle publiée en 2018 : Rome et Stockholm pour la plus forte hausse du nombre de jours de forte chaleur ; Lisbonne et Madrid pour la plus forte fréquence et intensité de sécheresse ; Athènes, Nicosie et Sofia pour les deux (chaleur et sécheresse).

Juillet 2019
Drones (002).jpeg

Règlementation sur le vol des drones

L’agence européenne de sécurité aérienne a élaboré une règlementation commune sur l’usage des drones qui entrera en vigueur en juillet 2020 avec, pour chaque état européen, une période d’adaptation de trois ans.

 

 L’Europe est ainsi la première région du monde à établir un cadre législatif permettant aux drones de survoler l’ensemble du ciel européen. Cela devrait ainsi faciliter le développement des opérateurs et producteurs de drones.

 

L’enregistrement de l’appareil sera obligatoire au-dessus d’un poids de 250g (contre 800g en France), et il devra posséder un dispositif de barrière électronique l’empêchant de survoler les zones interdites.

Au-dessus de 900g, les drones devront être dotés d’un transpondeur pour être identifiables par les autorités de contrôle aérien.

 

En-dessous de 25kg, les drones pilotés à vue pourront être utilisés librement jusqu’à 120 mètres d’altitude au-dessus des habitations mais pas des rassemblements de personnes.

Juin 2019
75e-anniversaire-du-debarquement- Ouest

Une déclaration internationale pour le 75ème anniversaire du débarquement

Pour commémorer cette journée historique, les seize pays représentés ont signé une « Déclaration » pour « faire en sorte que les sacrifices du passé ne soient jamais vains et jamais oubliés » :

 

« Au cours des 75 dernières années, nos nations ont défendu la paix en Europe et dans le monde, la démocratie, la tolérance et l'État de droit. Nous réitérons aujourd'hui notre engagement envers ces valeurs communes parce qu'elles soutiennent la stabilité et la prospérité de nos nations et de nos peuples. Nous travaillerons ensemble en tant qu'alliés et amis pour défendre ces libertés chaque fois qu'elles seront menacées. »

Cette déclaration a une résonnance particulière à un moment où les plus importants dirigeants du monde entier donnent la priorité aux intérêts nationaux plutôt qu’à la coopération internationale. Ils marginalisent ainsi les organismes créés pour arbitrer les différends entre grandes puissances, des Nations unies à l’Organisation mondiale du commerce, socles de décennies de liens commerciaux et de sécurité en Occident.

Juin 2019
qwant.jpg

Partenariat de Qwant avec Microsoft

 

Qwant, le champion français des moteurs de recherche, a profité du salon technologique Vivatech, qui se tient à Paris du 16 au 28 mai, pour annoncer un partenariat avec Microsoft.

Qwant va externaliser à Microsoft la recherche d’informations sur internet. Il s’agit d’exploiter la puissance du cloud d’Azure. Qwant va ainsi pouvoir avoir accès à terme à 100 milliards de pages dans son index au lieu de 20 milliards aujourd’hui.

Qwant ne représente que 0,66 % du marché de la recherche en France contre 94,25 % pour Google. Pour passer à l’échelle supérieure, le moteur de recherche doit être capable de traiter des centaines de milliards de pages, et d’analyser les ressources multimédias à grand renfort d’intelligence artificielle.

Les dirigeants de Qwant ont cherché une alternative européenne, mais n’ont pas trouvé chez OVH la puissance suffisante pour un moteur de recherche.

Selon le président-fondateur de Qwant, Eric Léandri, « cela correspond aussi aux valeurs européennes. C ’est une offre plurielle de compétition. Une possibilité de choix (par rapport à Google) pour les citoyens, c’est important. »

L’anonymat de l’internaute serait garanti, préservant sa vie privée. Microsoft n’aura ainsi pas accès à l’historique des recherches des internautes.

Mai 2019
Inondations en Europe euronews.jpg

Coût des dégâts climatiques

 

Selon l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), les évènements climatiques extrêmes ont entrainé la mort de plus de 115 000 personnes et ont coûté 453 milliards d’euros en Europe entre 1980 et 2017. C’est l’équivalent du PIB de la Belgique, un pays de 11,5 millions d’habitants.

Près d’un tiers des pertes économiques est due à des inondations, un autre tiers à des tempêtes. Une grande partie de ces dégâts est le fait d’un petit nombre d’évènements : plus de 70% des pertes économiques ont été causées par moins de 3% de tous les évènements climatiques enregistrés.

 Les évènements les plus coûteux ont été : les inondations d’octobre 2000 en Italie et en France (26 milliards d’euros), les inondations en Europe centrale en 2002 (21 milliards d’euros), les vagues de chaleur en 2003 (15 milliards d’euros), et la tempête hivernale, surnommée Lothar, en 1999.

Parmi les pays les plus touchés, l’Allemagne arrive en tête avec un coût de 96,5 milliards d’euros, suivie de l’Italie avec 64,7 milliards d’euros, et de la France avec 62 milliards d’euros.

Avril 2019
Mette Maersk.jpg

Vers un transport maritime plus propre

Le leader mondial du transport maritime par conteneurs, A.P. Moller-Maersk A/S, qui exploite près d’un cinquième de la flotte mondiale de conteneurs, est sur le point de mener le plus grand test jamais réalisé par l’industrie du transport maritime concernant les biocarburants, dans le but de réduire les émissions et d’atteindre son objectif de neutralité carbone d’ici 2050.

Le Mette Maersk, l’un des plus gros navires de la société, entreprendra, en avril, un trajet aller-retour de 25 000 miles nautiques entre Rotterdam et Shanghai, avec un mélange contenant 20% de biocarburant de deuxième génération issu de déchets végétaux. Ce changement devrait permettre   d’économiser 1,5 million de kilogrammes de CO2, soit l’équivalent de ce que 200 ménages émettent chaque année.

Le test est organisé en partenariat avec la « Dutch Sustainable Growth Coalition » (coalition néerlandaise pour la croissance durable) qui regroupe certains de ses plus gros clients aux Pays-Bas, avec Heineken, Unilever, DSM, Friesland Campina et Philips. Shell sponsorisera le carburant et toutes les parties se partageront les coûts, qui seront "considérablement" plus élevés que pour un voyage utilisant du carburant marin normal, selon les dirigeants de Maersk.

Maersk a investi un milliard de dollars au cours des quatre dernières années pour améliorer son efficacité énergétique. Pour sa flotte de plus de six cents navires, Maersk travaille également sur d’autres carburants, plus propres, tels que l’ammoniac, l’hydrogène et les batteries électriques.

Environ 90% des marchandises dans le monde sont transportées par le secteur des transports maritimes, qui est responsable d’environ 3% des émissions mondiales de CO2., un taux qui pourrait atteindre 15% d’ici 2050 si l’industrie ne propose pas d’alternatives moins polluantes.

Avril 2019
amende_google_new.png

Une troisième amende infligée à Google

La Commission européenne vient d’infliger une amende de 1,49 milliard d’euros à Google pour abus de position dominante de sa régie publicitaire AdSense. C’est la troisième fois que Google est sanctionné après l’amende de 2,4 milliards d’euros en 2017 concernant Google Shopping et celle de 4,3 milliards d’euros lié à son système d’exploitation Android en 2018.
Au total, le montant des amendes atteint donc plus de 8 milliards d’euros, une somme qui représente 6,8% du chiffre d’affaires réalisé en 2018 par le groupe. Sur les 137 milliards de dollars de chiffre d’affaires réalisé en 2018, la part de la publicité vendue sur les sites web tiers a représenté 15%.
Pour l’instant, Google a fait appel des deux premiers jugements.
C’est à chaque fois la position dominante de Google qui est en cause. Il lui est reproché une entrave à la concurrence. Dans le cas d’AdSense, sa part de marché sur la publicité des sites web de tierces parties dépasse 70%. Selon la Commission européenne, Google empêcherait les autres régies publicitaires d’accéder à ce marché en contraignant les sites à passer par AdSense.
Une attitude ferme de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, qui a le mérite de contraindre Google à respecter les nouvelles règles de l’Union européenne concernant l’univers numérique.

Mars 2019
Revenu citoyen en Italie Le Monde.jpg

Lancement du revenu citoyen en Italie

En mars, certains Italiens peuvent s’inscrire pour recevoir un revenu de citoyenneté qui s’élèvera à 780 euros maximum pour un célibataire et 1300 euros pour une famille.

Plusieurs conditions sont nécessaires pour prétendre à cette allocation :

- Ne pas avoir un patrimoine immobilier d'une valeur supérieure à 30 000 €

- Avoir moins de 6000 € d'épargne en banque

- Être installé en Italie, depuis 2 ans pour les Italiens et depuis au moins 10 ans pour les étrangers

Par ailleurs, les allocataires chômeurs ne pourront pas refuser plus de deux offres d'emploi sous peine de perdre leur allocation.

Les premiers versements effectifs sur la carte électronique mise à la disposition des bénéficiaires devraient avoir lieu avant les élections européennes.

Le coût estimé de cette mesure est de l’ordre de 6,6 milliards d’euros.

Mars 2019
Liège_Zhengzhou_RTBF_square.jpg

Lancement d’une ligne ferroviaire Belgique-Chine

Le 2 mars a été inaugurée une nouvelle ligne ferroviaire qui va relier l’aéroport de Liège en Belgique à la ville de  Zhengzhou, dans la province de Henan, au centre de la Chine.

C’est Alibaba, le géant du commerce en ligne, en partenariat avec la société ZIH, qui est à l’origine de cette initiative qui devrait lui permettre de réduire d’un tiers ses coûts logistiques.

Deux trains par semaine assurent désormais la liaison.
Alibaba a pour objectif de livrer ses produits en moins de 72 heures contre quelques semaines auparavant.
L’aéroport de Liège devrait être le point d’entrée logistique d’Alibaba en Europe.
Même si Alibaba s’est engagé à valoriser les produits des PME belges sur son site et à les aider à exporter vers la Chine, cette initiative est une alerte pour l’Europe.

Cela devrait inciter la Commission européenne à concevoir la compétition internationale sous un nouvel angle !

Mars 2019
Classement des pays les plus sains au mo

L’Union européenne au top des lieux les plus sains

Selon la dernière édition de l’indice Bloomberg qui effectue le classement des pays où il est le plus sain de vivre, les pays de l’Union européenne sont très bien classés.

 

Sur les vingt premiers pays, dix pays sont membres de l’Union européenne et treize sont en Europe.

 

L’Espagne et l’Italie figurent même aux deux premières places. La France est au 12ème rang.

 

L'indice classe 169 pays en fonction de variables telles que l'espérance de vie tout en imposant des pénalités pour des risques tels que le tabagisme et l'obésité. Il prend également en compte des facteurs environnementaux, notamment l'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

Février 2019
PeterAltmaier-BrunoLemaire MoeurNature.j

Accord franco-allemand dans la batterie électrique

Le 19 février à Berlin, les ministres de l’économie français et allemand, Bruno Le Maire et Peter Altmeier, ont présenté un manifeste en faveur d’une stratégie industrielle commune qui va être proposée aux autres partenaires européens.

Le premier champ d’application concernera la mise en place d’un consortium de production de batteries électriques.

Un investissement public initial de 1,7Md€ va être débloqué pour la construction de deux usines de chaque côté du Rhin.

Au total, le consortium devrait pouvoir mobiliser 5 à 6 Mds€ avec les partenaires privés.

19 Février 2019
Philip Lane © The Irish Times

Nomination du futur chef économiste de la BCE

Le 12 février à Bruxelles, les chefs de gouvernement ont validé la candidature de Philip Lane, actuel gouverneur de la banque centrale d’Irlande, comme chef économiste de la BCE (Banque centrale européenne). Sa nomination doit être officiellement confirmée par les instances européennes en mars. Il remplacera Peter Praet qui quittera ses fonctions fin mai.
Le rôle du chef économiste est de surveiller les économies des dix-neuf pays de la zone euro et de préparer les réunions de politique monétaire.
Il s’agit d’un poste stratégique qui est considéré comme étant le deuxième poste le plus important au sein de la BCE derrière celui du gouverneur.
Les positions de Philip Lane sont perçues comme étant favorables à la politique accommodante menée actuellement.
Philip Lane s’inscrit ainsi dans la continuité de la politique de Mario Draghi.

12 Février 2019
commissaire-europeenne-concurrence-Margr

La Commission européenne rejette la fusion Alstom-Siemens

Margrethe Vestager, la commissaire chargée de la concurrence, a annoncé le 6 février que la Commission européenne bloquait le projet de fusion Alstom-Siemens.

Les raisons évoquées tournent autour de la position monopolistique du groupe dans le ferroviaire en Europe. La menace de la concurrence chinoise est aussi jugée illusoire, le groupe CRRC réalisant encore 90% de son chiffre d’affaires en Chine. S’y ajoute la prise en compte des préoccupations des vingt-six autres pays de l’Union européenne face à un contrat franco-allemand. Ce refus reflète ainsi une stricte application des règles de concurrence imposées par les traités européens.

Mais une occasion manquée de bâtir un champion européen du ferroviaire avec près de 15Mds€ de chiffre d’affaires.

Et de préparer l’avenir. Car les Chinois ont au contraire approuvé en 2015 la fusion des deux groupes ferroviaires publics, créant un champion national, CRRC, de 26Mds€ de chiffre d’affaires, qui, un jour ou l’autre, tentera de percer le marché européen. La concurrence se fait déjà sur les marchés étrangers. CRRC est présent dans cent quatre pays étrangers et bénéficie, lui, du soutien financier et politique de Pékin.

Février 2019
Source: bourse news

La Commission européenne soupçonne huit banques d’entente sur le marché obligataire

La Commission à la concurrence met en cause huit banques européennes pour entente dans l'acquisition et le trading d'obligations d’Etat européennes entre 2007 et 2012.
Les soupçons visent l’échange d’informations sensibles sur le plan commercial ainsi que la coordination de leurs stratégies de trading. Ces agissements seraient de nature à fausser la concurrence lors de l’acquisition et du trading d’obligations d’Etat européennes.
Si elles sont reconnues coupables, les banques peuvent être condamnées à des amendes susceptibles d'atteindre jusqu'à 10% de leur produit net bancaire annuel.
Le communiqué précise cependant que l’enquête en cours ne signifie pas que la pratique anticoncurrentielle présumée était généralisée dans le secteur. L’envoi de griefs ne préjuge pas non plus de l’issue de l’enquête.
En 2013 avait éclaté le scandale du Libor. La plupart des grandes banques ont écopé depuis d’une amende de 1,7 milliard d’euros pour manipulation des taux interbancaires, c’est-à-dire du taux auquel les établissements bancaires se prêtent de l’argent entre elles.

Janvier 2019
deliveroo twinklemagazine.jpg

Les livreurs Deliveroo aux Pays-Bas requalifiés en salariés

Deliveroo fait travailler 2000 coursiers aux Pays-Bas pour livrer des repas fournis par les restaurants. Les livreurs utilisent l’application Deliveroo où les clients commandent leurs repas dans divers restaurants. Ils vont chercher ces commandes pour les livrer aux clients.
Un tribunal d’Amsterdam a estimé que le statut d’indépendant utilisé n’était pas justifié compte tenu de plusieurs caractéristiques de ces emplois : les coursiers travaillent à temps complet pour l’entreprise, ils portent des vêtements au logo Deliveroo, et disposent de contrats standardisés. Ils doivent donc bénéficier du statut de salarié.
Deliveroo a fait appel.

Janvier 2019
Ca se passe en Europe Italie source Plan

Dumping fiscal en Italie

A l’instar du Portugal, l’Italie introduit dans sa loi de Finances 2019 plusieurs mesures fiscales pour attirer les retraités et les diplômés sur son sol.
Ainsi, pour les retraités étrangers souhaitant s’établir en Italie, la taxation sera limitée à 7 % sur les pensions de retraite et sur les autres revenus de source étrangère. A condition cependant de venir vivre dans une ville de moins de 20.000 habitants, et dans l’une des huit régions du Sud de l’Italie.
Ces nouvelles ressources serviraient à financer les universités du Sud du pays, désertées au profit de celles du Nord.
Pour les salariés titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou occupant un poste de direction d’entreprise, ils peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’un abattement de 50 % sur leurs revenus du travail pendant les cinq premières années de résidence en Italie.
Les professeurs et les chercheurs peuvent même bénéficier d’une réduction de 90 % de leurs impôts pendant quatre ans.
Enfin, l’Italie a également instauré une taxation forfaitaire qui prévoit une taxation de tous les revenus de source étrangère plafonnée à 100 000€.

Janvier 2019
Ca se passe en Europe Nike.PNG

La Commission européenne lance une enquête fiscale sur Nike

Après Apple en Irlande et Engie au Luxembourg, la Commission européenne lance une enquête sur les traitements fiscaux accordés à Nike par les Pays-Bas.
Il s’agit de déterminer si ces traitements ont pu procurer à l’entreprise un avantage indu par rapport à ses concurrents, en violation des règles de l’Union Européenne en matière d’aides d’Etat.
La base d’imposition de deux sociétés du groupe Nike basées aux Pays-Bas aurait pu être minorée grâce à la méthode de calcul utilisée pour le paiement de la redevance au groupe. Le montant de ces redevances pourrait ne pas refléter la réalité économique et minorer la marge d’exploitation.
Concernant Apple, la Commission européenne avait exigé de l’Irlande de récupérer plus de 13Mds€. Pour le groupe Engie, le Luxembourg a dû reverser une amende de 300M€.

Janvier 2019
Carte_du_taux_de_chômage_en_Europe_septe

Certaines carences d'employés

L’une des disparités économiques et sociales les plus flagrantes au sein de l'Union européenne concerne les taux de chômage. Alors que certains pays du sud de l'Europe continuent à tenter de résorber un chômage de masse, comme en Italie, en Espagne et en France, d'autres, au nord et à l'est du continent, sont parvenus au plein-emploi et se plaignent de manquer de travailleurs.
Récemment, le think-tank Bruegel notait que le niveau des pénuries avait dépassé leur sommet d'avant la crise en Europe centrale et orientale mais aussi dans les pays d'Europe du nord-ouest. Le vieillissement des populations conjugué à l’exode des travailleurs attirés par de meilleurs salaires à l'ouest a provoqué un manque de personnel disponible. Parmi les solutions préconisées par les chercheurs, des hausses de salaires, une moindre taxation des bas salaires et une immigration organisée à laquelle se refusent aujourd'hui les gouvernements de ces pays.
A l’ouest, dans les pays où les taux de chômage sont les plus faibles (Suède, Pays-Bas, Autriche, Allemagne), ce problème concerne désormais tous les secteurs, des infirmiers aux ingénieurs. En Allemagne, le déclin démographique a ainsi conduit le gouvernement à adopter, tout récemment, une loi facilitant l’accès au marché du travail de migrants qualifiés de toutes nationalités.

Décembre 2018
KUKA RobotWorx.png

Contrôle des investissements étrangers en Allemagne

Berlin a durci mercredi 19 décembre son contrôle sur les investissements non européens dans les secteurs stratégiques. Le décret adopté ramène ainsi à 10 % du capital, contre 25 % depuis 2004, le seuil permettant au gouvernement allemand de bloquer des acquisitions étrangères dans certaines entreprises. Le projet, délicat dans une Allemagne soucieuse de son attractivité et qui ne se prive pas d’investir à l’étranger, vise à surveiller de près « les infrastructures sensibles », pour voir « qui les achète et avec quelles conséquences », a expliqué le ministre conservateur de l’économie, Peter Altmaier. Parmi les secteurs concernés figureront la défense, les télécommunications, le gaz, l’électricité, l’eau courante et les médias. La vente de Kuka, le leader allemand de la robotique, à la Chine a en effet créé une véritable psychose.

Décembre 2018
Part des femmes dans des fonctions dirig

L'hétérogénéité des niveaux de participation des femmes aux instances de gouvernance et de direction  selon les pays est flagrante

Cette étude d’Eurostat va à l’encontre des idées reçues. Alors que les pays du nord de l'Europe sont souvent considérés comme les plus avancés en matière d’égalité hommes-femmes, cette étude montre que les anciens états du bloc soviétique les devancent en ce qui concerne l'accès des femmes aux responsabilités dans les entreprises : la Lettonie, la Pologne et la Slovénie présentent les plus forts taux de femmes exerçants des fonctions élevées (PDG, membres de conseils d'administration, dirigeantes dans le commerce, la production et les services), avec respectivement 46,3 %, 41,8 % et 41,7 % de femmes à ces postes. (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

14 décembre 2018
le volocopter source aerobuzz.fr.jpg

Le Volocopter

Des tests du Volocopter vont bientôt débuter dans les Länder de Bavière et Rhénanie-Palatinat en Allemagne.

Les résultats sont attendus d'ici un an. Si le succès est au rendez-vous, le Volocopter pourrait remplacer la voiture qui est le moyen de transport actuel des médecins urgentistes.
L'appareil allemand ressemble à un hélicoptère tout en utilisant la technologie du drone. Il offre une portée de 30 kilomètres et peut accueillir deux personnes. Ces taxis aériens fonctionnent à l'électricité et ne sont donc pas polluants.

7 décembre 2018
Train à hydrogène.jpeg

Le Train à Hydrogène

Le premier train à hydrogène au monde, le train Coradia iLint, construit par le constructeur ferroviaire Alstom, est entré en service en septembre dernier en Basse-Saxe.
 

La future flotte est destinée à remplacer les trains diesel actuellement en circulation sur près de 100 kilomètres.
 

Le train Coradia iLint, zéro émission, est équipé de piles à combustible qui transforment l'hydrogène et l'oxygène en électricité, éliminant ainsi les émissions polluantes associées à la propulsion.
 

Un plein d'hydrogène assurera 1.000 kilomètres d'autonomie au train qui pourra rouler à une vitesse maximale de 140 km/h et transporter jusqu'à 300 passagers.

2 décembre 2018

© 2019 Mes clés pour investir  par Olivia Giscard D'Estaing.  Site réalisé sous Wix par Easy Site Shop

Suivez moi aussi sur

  • Gris Facebook Icône
  • Grey Twitter Icon
  • Grey LinkedIn Icon
Source : Toute l'Europe