Trump, menaces permanentes : Un risque pour le Dollar ?


President Donald Trump looks on as his nominee for the chairman of the Federal Reserve Jerome Powell takes to the podium during a press event in the Rose Garden at the White House, November 2, 2017 in Washington, DC.
© Getty Image

Les faits :


D. Trump a critiqué l’action de la FED (banque centrale américaine) qu’il juge ne pas soutenir l’économie américaine avec 7 hausses de taux depuis fin 2015 dont 2 sous Jerome Powel nommé par Trump ; son ancien avocat, M. Cohen, plaide coupable d’avoir influencé l’élection présidentielle de 2016 sous l’autorité de Trump.


Mon décryptage :


- Le dollar a baissé de 2,7% contre euro depuis le 14 août ; il reste en hausse de 3,5% depuis fin 2017

- Effet Trump mais aussi dû aux révélations des « minutes » du dernier comité de la Fed : risques évoqués des conséquences d’une guerre commerciale ; préoccupations sur la longévité de la croissance plus que par l’inflation ; moins de détermination dans la hausse des taux en 2019 ?

- Trump déterminé à gagner les élections de mi-mandat donc à soutenir l’économie américaine par un dollar faible

- Limites d’un dollar faible : Trump a besoin de financements externes pour son déficit budgétaire passé de 2,4% en 2015 à près de 4,2% en 2018

- Le risque d’»impeachment » revient sur scène ; mais très peu probable : il faudrait un vote des 2/3 du Sénat (républicain) ou la traduction en justice du Président par le procureur Mueller (mais aucun juge ne l’a encore fait)


Ma recommandation :


Attention au dollar qui pourrait continuer de faiblir. Mais la hausse de l’euro/dollar sera limitée par les incertitudes politiques en Europe (Brexit, crise politico/budgétaire en Italie, fragilité de la coalition espagnole, chute de la livre turque) et le différentiel de rendement du dollar (2,8% pour l’emprunt d’Etat 10 ans contre 0,3% pour le bund allemand)



50 vues0 commentaire